Centre de cardiologie des Cerisiers


Prendre rendez vous

Nouveau! Prennez et gérez vos rendez vous en ligne via notre agenda virtuel.

Autres informations

  • Pour toute information médicale non-urgente veuillez nous contacter entre 12h et 13h30
  • A. Marchandise: 0491 06.29.13
  • V. Kersten: 0479 50.53.94

illustration_monitoring_ambulatoire



Polyclinique des

logo-stluc

En partenariat avec

logo st Luc

Connections


la cardiologie

A propos des différentes pathologies

les examens

Réalisés au centre

les examens

Réalisés à l'hôpital

Le Monitoring Ambulatoire de la Pression Artérielle

Description de l’examen

Le monitoring ambulatoire de la pression artérielle appelé couramment MAPA, est un appareil permettant de mesurer la pression artérielle de manière répétée pendant 24 h. La prise de la pression artérielle restant essentiellement ponctuelle dans le temps, son niveau mesuré préjuge donc mal de ce qui se passe dans la vie quotidienne.

Le MAPA permet ainsi de mieux appréhender les chiffres tensionnels et de différencier une hypertension artérielle permanente d'une hypertension artérielle labile, retrouvée uniquement au cours de la consultation et pouvant être secondaire au stress occasionné par cette dernière (Effet « blouse blanche ») Le MAPA permet également de classifier certaines hypertensions et d'en évaluer la sévérité (par exemple, l'absence de baisse des chiffres durant le sommeil est un critère péjoratif). Le MAPA permet, de même, de mieux évaluer l'efficacité d'un traitement.

Préparation à l’examen

L’appareil est constitué d'un brassard gonflable relié par un tuyau souple à une pompe portable sur batteries, à un manomètre et à un système de stockage électronique des données. Il est positionné sur le bras du patient, le bloc pompe-manomètre-stockage numérique, sous forme d'un petit boîtier, étant mis en bandoulière. Il est réglé pour prendre la pression artérielle plusieurs fois par heure le jour (deux à trois fois en règle générale) et un peu moins souvent la nuit (une fois par heure). Un signal sonore avertit le patient du début de gonflement du brassard, l'incitant à relâcher son bras afin d'obtenir une mesure fiable. En cas d'échec de cette dernière, une ou plusieurs nouvelles tentatives peuvent se déclencher. Le signal sonore est inhibé la nuit.

Il est demandé au patient d’ôter le dispositif pour prendre une douche ou un bain. Par ailleurs, le patient peut mener une vie normale.

illustration_monitoring_ambulatoire