Centre de cardiologie des Cerisiers


Prendre rendez vous

Nouveau! Prennez et gérez vos rendez vous en ligne via notre agenda virtuel.

Autres informations

  • Pour toute information médicale non-urgente veuillez nous contacter entre 12h et 13h30
  • A. Marchandise: 0491 06.29.13
  • V. Kersten: 0479 50.53.94

illustration_syncope



Polyclinique des

logo-stluc

En partenariat avec

logo st Luc

Connections


la cardiologie

A propos des différentes pathologies

les examens

Réalisés au centre

les examens

Réalisés à l'hôpital

La Syncope

La syncope est un symptôme fréquent en consultation de cardiologique. Il s'agit d'un véritable carrefour de la médecine où l'interrogatoire du malade et de son entourage prend une place capitale dans la démarche diagnostique. C'est un symptôme très grave ressenti comme une impression de « mort avortée ». La syncope est une perte de connaissance complète avec abolition de la vie de relation et du tonus postural ; sa durée est très brève, fixée arbitrairement à moins de trois minutes.

Quand la syncope ne va pas jusqu'à son terme, on parle de présyncope ou de lipothymie. Les étiologies des lipothymies se confondent avec celles des syncopes. La lipothymie étant généralement précédée de symptômes prémonitoires à type de troubles de la vision, de l'ouïe, ou du tonus musculaire.

On peut schématiquement diviser les syncopes en 4 grandes causes:


  • Les causes cardiaques (26% des cas)
  • les causes vasculaires (15 à 20%)
  • les causes neurologiques (15 à 20%)
  • D'autres pathologies (psychiatrie, anomalie du métabolisme glucidique)
    se partagent environ 1% des étiologies

Environ 40% des syncopes restent sans étiologie.

Le diagnostic étiologique est souvent difficile, l'enquête devant être policière. Souvent, le patient est âgé et habite seul, il est donc impossible d'interroger des témoins.

La sensibilité et la spécificité des examens sont souvent médiocres contrairement au diagnostic de la maladie ischémique où la sensibilité et la spécificité des tests se rapprochent souvent de 100%. Un test d'inclinaison (Tilt test) positif n'implique pas nécessairement une syncope vaso-vagale et un intervalle HV long lors d'une exploration électrophysiologique endocavitaire n'est pas synonyme de BAV paroxystique.

Plusieurs examens peuvent être anormaux chez un sujet et l'on ne sait pas lequel retenir comme mécanisme causal. Il est malgré tout fondamental de rechercher la cause de la syncope afin d'éviter la récidive par un traitement approprié, améliorer le pronostic et éviter la cascade d'examens systématiques, coûteux et non rentable.