Les antécédents familiaux

Il est de notoriété publique que l’existence d’antécédents familiaux d’accident vasculaire est un facteur prédisposant de maladie cardiovasculaire.

Seuls les accidents cardiovasculaires précoces sont à prendre en compte, c’est à dire avant 55 ans chez un homme et avant 65 ans chez une femme. Ne seront considérés comme significatifs que les accidents survenus chez le père, la mère ou un parent du premier degré. L’étude de Framingham a montré que la survenue d’un décès d’origine coronarienne chez un parent augmentait de 30% le risque de maladie coronarienne chez les enfants (avec même une probabilité plus forte qu’elle s’installe avant 60 ans plutôt qu’après).

CENTRE DE CARDIOLOGIE
DES CERISIERS

02/742.32.34

PARTENAIRES

© 2020 Centre de Cardiologie des Cerisiers — Design by Oblique.